COPCAT en bref: Échec À Protéger

En mai 2017, le Bureau de l’ombud a reçu une dénonciation écrite anonyme alléguant des manquements significatifs à la protection des patients du Centre hospitalier Restigouche (« CHR ») contre les mauvais traitements et les soins inadéquats infligés par son personnel.

Notre enquête dans cette affaire nous a permis de conclure que ces allégations sont fondées.

Nous croyons que, dans de multiples cas, des patients du CHR ont subi des mauvais traitements significatifs.

Ombuds NB Échec À Protéger

Nous croyons que, dans de multiples cas, des patients du CHR ont subi des mauvais traitements significatifs.

… c’est avec confiance que nous présentons les conclusions suivantes :

Des risques pèsent continuellement sur la sécurité des patients et du personnel au CHR. Il y a un besoin urgent de prendre des mesures correctives;

De graves incidents de mauvais traitements des patients ont eu lieu au CHR;

Le CHR ne prodigue pas périodiquement des soins adéquats aux patients;  

Le manque chronique de personnel a érodé la culture et le modèle de service au CHR; et,

De sincères tentatives visant à faire évoluer la culture et à améliorer la prestation de services n’ont pas connu de succès.

Nous recommandons d’envisager une révision considérable de la mission du CHR. Avec le personnel actuel, cet établissement se voit tout simplement dans l’impossibilité d’offrir tout l’éventail des services en santé mentale visés par son mandat.

Échec À Protéger

Lire Échec À Protéger en français.

Read the report in English.

Lire les observations du Comité de l’ONU contre la torture de décembre 2018 concernant la nécessité d’un contrôle indépendant de la détention psychiatrique au Canada.